• La Conversation,

Jean-Marie Cellerier : le bac technologique STMG à Notre-Dame du Grandchamp

Publié le 8 mars 2021 Mis à jour le 12 avril 2021
Jean Marie Cellerier
Jean Marie Cellerier
Date(s)

le 8 mars 2021

Nous avons partagé une Conversation avec Jean-Marie Cellerier, responsable pédagogique du baccalauréat technologique STMG de Notre-Dame du Grandchamp. Un baccalauréat centré sur les Sciences et Technologies du Management et de la Gestion, une « mini-école de commerce » en somme. Jean-Marie Cellerier est un ancien élève de notre établissement (collège, lycée et sup). Il y enseigne depuis 1989 l’économie-gestion (Management, Management sciences du numérique et la Gestion-Finance).

Vous êtes chargé du pilotage du bac technologique STMG de Notre-Dame du Grandchamp, parlez-nous de cette formation. Quels sont ses atouts ?  

JM. Cellerier : STMG veut dire Sciences et Technologies du Management et de la Gestion. Ce baccalauréat propose donc à la fois des enseignements dits « classiques », type mathématiques, français, histoire-géographie, deux langues vivantes… Complétés par un enseignement de 3 spécialités : Sciences de gestion et numérique ou management ou droit-économie. 

Le bac technologique STMG fonctionne comme le bac général mais les majeures proposées sont des enseignement concrets, tournés vers la gestion-finance, la mercatique, le droit… les élèves vont découvrir ce qui caractérise les entreprises privées, les organisations publiques ou les associations.

C’est une mini école de commerce (sans les frais de scolarité). L’avantage de cette série, c’est de commencer à découvrir des notions que la plupart des élèves étudieront dans l’enseignement supérieur. Et à donner du sens à leur orientation.  

N’oublions pas de préciser que le bac technologique STMG s’ouvre en année de première, dans la plupart des cas, après la classe de seconde générale et technologique. Souvent, la STMG est un premier choix, mais nous recevons aussi des élèves en situation délicate en seconde, parfois ayant perdu confiance en eux. Dans notre filière, ils retrouvent le goût de l’apprentissage, grâce à un travail sérieux, régulier et approfondi. Ils seront alors en situation de réussite et pourront choisir leur cursus dans l’enseignement supérieur.  

Du point de vue d’un élève, quelles sont les 3 raisons pour lesquelles la filière STMG de Notre-Dame du Grandchamp fait la différence ?  

JM. Cellerier : Les élèves sont heureux dans cette série, je le vois tous les jours. Ils sont motivés pour aller présenter leur parcours à leur camarade de seconde et pour les inciter à intégrer cette voie.  

Selon moi, la série STMG de Notre-Dame du Grandchamp permet de reprendre confiance en soi, de trouver du sens dans les enseignements suivis et, à condition de travailler et d’être exigeant avec soi-même, de pouvoir s’offrir de très belles perspectives dans l’enseignement supérieur.   

Pourquoi vos élèves de STMG se distinguent-ils dans le cycle supérieur ?   

JM. Cellerier : Mon expérience me permet de dire que la plupart de nos élèves s’orientent vers un Bac + 5 et qu’ils sont en situation de réussite. Je constate peu de réorientation à l’issue de la première année post bac. Nos élèves savent où ils vont.   

De quoi êtes-vous le plus fier dans ce parcours ? 

JM. Cellerier : Sans hésitation… du retour de mes anciens élèves. Certains nous recontactent bien des années plus tard. Ils nous remercient et remercient Grandchamp, de ce que leur a apporté cette série STMG. Je suis également touché par le retour positif de la plupart des parents qui nous expriment la transformation de leur enfant de manière positive, à la fois dans le travail et dans l’équilibre personnel. C’est notre réussite !  

Quels conseils souhaitez-vous transmettre aux jeunes qui souhaitent intégrer la filière STMG ? Et que souhaitez-vous donner aux parents ?  

JM. Cellerier : Jeunes comme parents, je les invite à bien se renseigner sur les atouts de la filière STMG et de comprendre les perspectives qu’elle peut apporter à l’élève, sur le plan humain et sur le plan de l’orientation. Je les invite également à faire confiance aux équipes pédagogiques de la classe de seconde, en matière d’orientation. C’est encore plus facile à Notre-Dame du Grandchamp, parce que les professeurs de seconde enseignent à la fois sur la voie générale, technologique et professionnelle. Je les invite aussi à se renseigner auprès des jeunes de la série qui sont les meilleurs ambassadeurs du bac STMG !   

En aparté, pour les parents, s’il vous plait, ne restez pas sur des clichés liés à l’image des séries. Aujourd’hui les nombreuses passerelles existant dans l’enseignement supérieur permettent aux élèves d’effectuer de beaux parcours et bien souvent d’intégrer les mêmes filières que leurs camarades de la voie générale.   
 
Propos recueillis par Julie Axisa le 9 mars 2021 
 

Vous souhaitez en savoir plus sur le bac technologique STMG à Notre-Dame du Grandchamp ? Inscrivez-vous à nos prochaines portes ouvertes virtuelles ou consultez la rubrique de l'enseignement technologique stmg