• La Conversation,

Cécile Le Guillou : le bac professionnel à Notre-Dame du Grandchamp

Publié le 12 mars 2021 Mis à jour le 30 septembre 2021
Cécile Le Guillou
Cécile Le Guillou
Date(s)

le 15 mars 2021

Nous avons partagé une Conversation avec Cécile Le Guillou, directrice déléguée à l’enseignement professionnel et professeure d’économie-gestion-comptable. Elle a intégré Notre-Dame du Grandchamp en 1995 en tant qu’enseignante et a pris la direction du lycée professionnel en 2008. La filière professionnelle scolaire à Notre-Dame du Grandchamp propose deux diplômes aux élèves : le bac professionnel AGOrA – Assistance à la Gestion des Organisations et de leurs Activités et le bac professionnel MCV - Métiers du Commerce et de la Vente.

Cécile, vous êtes chargée du pilotage du bac professionnel, parlez-nous de cette filière. Quels sont ses atouts ?  

C. Le Guillou : Le bac professionnel offre aux élèves la possibilité d’entrer par le concret dans les apprentissages et leur donner plus de sens. Ils sont valorisés autrement que par leurs écrits. Cette voie permet à chacun d'eux de reprendre confiance, de se mettre dans une dynamique de réussite et finalement de se projeter dans des études supérieures et des projets professionnels.  

En plus des matières classiques incontournables (mathématiques, français, langues vivantes, histoire-géographie, arts appliqués, EPS), nos élèves découvrent de nouvelles matières professionnelles. Ils parviennent ainsi à se détacher d’un éventuel passif scolaire, souvent difficile à porter 

Nous avons souhaité proposer une section européenne anglais (facultative) aux élèves. Nous pensons qu’elle constitue un véritable atout pour leur formation et leur poursuite d’études dans le supérieur. Elle permet d’effectuer 4 semaines de stage à l’étranger et de renforcer la maîtrise de l’anglais professionnel. 

Enfin, au cœur de la pédagogie, il y a la découverte de l’entreprise et d’un métier par le biais de 22 semaines de stage, et ce, dès la classe de seconde. Cette immersion dans le monde professionnel aide les jeunes à se révéler. Leurs qualités y sont reconnues et leur professionnalisme est valorisé. Les tuteurs qui les encadrent témoignent de leurs compétences et de leur maturité. 
 

Selon vous, aux yeux d’un élève, quelles sont les 3 raisons pour lesquelles la filière professionnelle de Notre-Dame du Grandchamp fait la différence ?  

C. Le Guillou : Je commencerais par souligner l’accompagnement bienveillant et exigeant des équipes pédagogiques, éducatives et administratives. Nous accueillons des jeunes avec leurs forces et leurs fragilités, leur parcours scolaire, leur histoire, et nous avons à cœur, collectivement, d’amener chacun à donner le meilleur de lui-même, et à agir en personne autonome et responsable.  

Ensuite, les élèves intègrent une filière professionnelle bien ancrée au cœur de Notre-Dame du Grandchamp, qui est un établissement polyvalent. Nos jeunes côtoient des jeunes des filières générale et technologique, des étudiants et des apprentis de nombreuses voies et des enseignants aux classes variées. Ils bénéficient de multiples propositions spirituelles, festives et peuvent s’engager dans plusieurs projets.  

Enfin, nous faisons tout notre possible pour qu’ils prennent confiance en eux pour réussir et se projeter vers des études supérieures.

Comment vos élèves sont-ils préparés au cycle supérieur ?  

C. Le Guillou : Nos équipes, enseignant en terminale, s’appliquent effectivement à préparer les élèves aux exigences des études supérieures. L’un des atouts de Notre-Dame du Grandchamp, c’est la diversité des formations et les suites de parcours proposées. Les équipes enseignantes travaillent sur plusieurs pôles d’enseignement et/ou se côtoient et collaborent. Ainsi, nos élèves ont la possibilité de participer à des cours de BTS, ils rencontrent et échangent avec des étudiants. Les enseignants et formateurs de l’enseignement supérieur connaissent le profil des lycéens professionnels et adaptent leurs enseignements à nos élèves en renforçant les apports méthodologiques et théoriques, dans le prolongement du dispositif d’accompagnement mis en œuvre au lycée professionnel.

De quoi êtes-vous le plus fière dans ce parcours ?  

C. Le Guillou : Retrouver d'anciens bacheliers qui ont trouvé leur voie, devenus des femmes et des hommes debout, confiants dans leurs talents, parfois créateurs d’entreprise ou exerçant des métiers variés (marketing, RH, immobilier, design, comptabilité, enseignement) me rend particulièrement fière. Fière de faire partie de ceux qui accompagnent ces jeunes collégiens vers l’âge adulte.

Quels conseils souhaitez-vous transmettre aux jeunes qui souhaitent intégrer vos bacs professionnels ? Et quels conseils souhaitez-vous transmettre à leurs parents ?  

C. Le Guillou : N’ayez pas peur, rejoignez-nous dans cette voie où chacun œuvre pour votre épanouissement et votre réussite. Ce message s’adresse aux élèves mais aussi à leurs parents qui ne doivent pas être frileux : le développement humain et scolaire de leur enfant leur réchauffera le cœur. Osez un enseignement différent où votre enfant va s’épanouir ! 

Propos recueillis par Sabine Labrouste le 16 février 2021 

 

Vous souhaitez en savoir plus sur le bac professionnel Métiers du commerce et de la vente ou Assistance à la gestion des organisations et de leurs activités à Notre-Dame du Grandchamp ? Consultez la rubrique de l'enseignement professionnelle