• Vie de l'établissement,

"Happy slapping" : mission prévention !

Publié le 11 mars 2020 Mis à jour le 11 mars 2020
Le brigadier Heuzé et les gardiens de la paix Frederick et Sebastien (de gauche à droite) face aux élèves du lycée professionnel sur la scène du théâtre de Notre-Dame du Grandchamp
Le brigadier Heuzé et les gardiens de la paix Frederick et Sebastien (de gauche à droite) face aux élèves du lycée professionnel sur la scène du théâtre de Notre-Dame du Grandchamp - Le brigadier Heuzé et les gardiens de la paix Frederick et Sebastien (de gauche à droite) face aux élèves du lycée professionnel sur la scène du théâtre de Notre-Dame du Grandchamp
Date(s)

le 9 mars 2020

Apparue dans les années 2000, cette pratique ("Happy slapping") consiste à filmer et diffuser sur internet une scène de violence subie par une personne. Retour sur une rencontre entre les membres de la mission prévention et communication de la police de Versailles et les élèves du lycée professionnel.

Les policiers ont sensibilisé les élèves sur les sanctions pénales et financières (jusqu’à 5 ans de prison et 75 000€ d’amende) encourues par ceux qui ont recours à cette pratique. Soucieux d'être exhaustifs, ils ont abordé le lien entre "Happy slapping" et harcèlement, rappelant l'existence de la plateforme PHAROS pour signaler des contenus illicites sur le web. Ils ont également précisé les notions de droit à l’image et de consentement (dans quelles circonstances a-t-on besoin de l'autorisation de quelqu'un pour le filmer/photographier ?).

Un grand merci aux membres de la mission prévention et communication de la Police de Versailles pour cette intervention.

En savoir plus sur le "Happy slapping".