• La Conversation,

Véronique Bergé : La CPGE de Notre-Dame du Grandchamp

Publié le 25 janvier 2021 Mis à jour le 30 septembre 2021
Veronique Bergé, directrice de l'enseignement supérieur et en charge du pilotage des CPGE à Notre-Dame du Grandchamp
Veronique Bergé, directrice de l'enseignement supérieur et en charge du pilotage des CPGE à Notre-Dame du Grandchamp - Veronique Bergé, directrice de l'enseignement supérieur et en charge du pilotage des CPGE à Notre-Dame du Grandchamp
Date(s)

le 25 janvier 2021

Nous avons partagé une Conversation avec Véronique Bergé, directrice adjointe pour l’enseignement supérieur à Notre-Dame du Grandchamp. Pour nous, Véronique Bergé présente les Classes Préparatoires aux Grandes Ecoles. Arrivée en 2000 en tant qu’enseignante d’Économie-Gestion, elle deviendra successivement responsable de la première Licence déployée au sein de l’établissement, puis du pôle BTS-Licence. Elle pilote les CPGE, dans ses fonctions de directrice adjointe, depuis 2014.

Vous êtes chargée du pilotage de la CPGE (Classes préparatoires aux grandes écoles) à Notre-Dame du Grandchamp, parlez-nous de cette formation. Quels sont ses atouts ?   

V.Bergé : A Notre-Dame du Grandchamp nous avons des CPGE économiques et commerciales, ouvertes aux bacheliers généraux et technologiques, qui préparent aux concours des grandes écoles de management.  

Suite à la réforme des prépas nous proposons désormais une CPGE ECG (Economique et Commerciale voie Générale) avec les quatre parcours existants en ECG. Ces parcours résultent du choix entre d’une part les Mathématiques approfondies ou appliquées, et d’autre part l’Histoire-Géographie ou l’Économie-Sociologie-Histoire.  Nous proposons également une CPGE ECT (Economique et Commerciale voie Technologique) qui ne connait pas pour la prochaine rentrée de modifications profondes. Elle reste ouverte à tous les bacheliers STMG quelle que soit leur option (Finance, Mercatique ou Ressources Humaines).  

Les CPGE sont des formations d’excellence qui permettent aux jeunes d’acquérir un bagage généraliste les préparant à des fonctions de management en entreprise. Les atouts du cursus tiennent à mes yeux à la complémentarité des matières ; on y étudie à la fois des Mathématiques, des langues étrangères, de l’Histoire-Géographie, des Sciences Economiques ou Sociales, de l’Économie-Droit et des Humanités que sont la Littérature et la Philosophie. Les cursus sont riches et passionnants, très ouverts pour comprendre le monde actuel.   

Du point de vue d’un étudiant, quelles sont les 3 raisons pour lesquelles les CPGE à Notre-Dame du Grandchamp font la différence ?    

V.Bergé : - L’accompagnement dont bénéficient les jeunes de prépa en ECG comme en ECT. Dans chaque classe le responsable pédagogique coache individuellement chacun des étudiants pour le conseiller, l’encourager et le soutenir.  

- Notre volonté farouche de concilier l’ambition et une réelle bienveillance. Il s’agit d’amener ceux qui le peuvent vers les toutes meilleures écoles, en particulier HEC, ESSEC, ESCP et de porter avec la même énergie ceux qui intégreront les meilleures écoles de province. Nous voulons que tous soient fiers de leur parcours.  

- En accord avec le projet pédagogique de l’établissement, nous souhaitons accompagner chacun et nous refusons de céder à la tentation d’un écrémage des classes entre les deux années, et ce malgré la pression des classements.  

Pourquoi vos étudiants de classes préparatoires se distinguent dans le cycle supérieur ? 

V.Bergé : Les étudiants passés par les CPGE de Grandchamp ont acquis un vrai sens de l’engagement puisque la réussite au concours a supposé des efforts intenses. Ce sont des étudiants efficaces qui ont été confrontés à de nombreuses exigences pendant deux ans et qui savent gérer les priorités, ce qui leur sera précieux dans le monde du travail. 

Ils ont également développé un esprit de solidarité, parce qu’ils ont été incités à s’entraider pour réussir ensemble. Ils sont aussi solidaires avec le monde extérieur dans les temps d’ateliers (deux heures par semaine) qui leur permettent de venir en aide à des personnes démunies et/ou fragiles au sein d’associations, que ce soit en France ou à l’étranger.  

De quoi êtes-vous la plus fière dans ce parcours ?   

V.Bergé : Ce dont je suis la plus fière, en plus des résultats, c’est que chacun des acteurs de la Prépa, responsable, professeur ou administratif, soit aussi fier de nos jeunes qui intègrent HEC que de tous ceux qui rejoignent d’autres écoles.  
Notre réussite est certes que chacun ait réussi le concours, mais aussi que les étudiants sortent de la prépa en confiance. Il est essentiel qu’ils gardent le souvenir d’une expérience humaine exceptionnelle, que ce soit dans la relation avec leurs professeurs ou avec leurs camarades. 

Quels conseils souhaitez-vous transmettre aux jeunes qui souhaitent intégrer cette formation et quels conseils pour les parents ?   

V.Bergé : Je recommande aux jeunes de se passionner pour les matières qu’ils étudieront en Prépa, et de nous rejoindre avec l’envie de donner le meilleur d’eux-mêmes. Quant aux parents, je les invite à nous faire confiance et à faire confiance à leurs enfants. 

Propos recueillis par Karim Hadadi le 19/01/2021
 

Vous souhaitez en savoir plus sur les CPGE économiques et commerciales à Notre-Dame du Grandchamp ? Consultez la rubrique de la classe prépa.