Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

 
Document Actions

NOTRE HISTOIRE

Deux siècles d’enseignement pour former des hommes et des femmes de convictions et de service : Une histoire en 3 actes...

 

Acte 1 - Notre-Dame du Grandchamp,
maison d'éducation pour jeunes filles

1700 Louis XIV donne au duc de Chevreuse le lieu dit « les grands champs » ancienne réserve de gibier de chasse.


1804 Achat du terrain et fondation d'une maison d'éducation pour jeunes filles par les soeurs de la congrégation Notre-Dame de Saint Augustin rue des Rossignols (actuelle rue Monseigneur Gibier - conservation du nom Grand-Champ).

Sarah Bernhardt célèbre tragédienne du XIXème y fut élève de 1853 à 1858. 

bâtiment actuellement rattaché à l'evéché - photo 1880

Photo de 1880 - actuel Évêché

1867 La maison devient aussi monastère (Congrégation de Notre-Dame Grand-Champ).

1903 (Loi) Fermeture dans un délai de 5 ans de tous les établissements congréganistes enseignants de France.

1904 La maison d'Education doit fermer ses portes. La communauté des soeurs part se réfugier à Hull (Angleterre) où elle fonde un nouvel établissement.  

1905  Vote de la loi de séparation de l'Eglise et de l'Etat. L'Evêque de Versailles, Monseigneur Gibier, est expulsé du palais épiscopal le 13 décembre 1906.

 

Acte 2 - Notre-Dame du Grandchamp,
le Petit Séminaire

  
1907    Monseigneur Gibier, récupère les bâtiments de l'ancien couvent de Grand-Champ au 16 rue des Rossignols et y installe l’évêché. Il y ouvre également le Petit Séminaire Notre-Dame de Grand-Champ.

Jusqu’en 1969, les jeunes gens qui se destinent à la prêtrise y font leurs études secondaires. Parmi eux, Pierre de Porcaro, mort en déportation en 1945.

Les bâtiments du Grandchamp que l'on connait aujourd'hui sont construits pendant cette période.

 

Découvrez le site internet de l'association des anciens élèves du petit séminaire.

  

Acte 3 - Notre-Dame du Grandchamp,
établissement polyvalent


1969    Le séminaire ferme ses portes. Il est remplacé par un collège et un lycée sous contrat avec l’Etat. 

1983    Le collège est transféré progressivement à Montigny-le-Bretonneux et devient le collège Saint Francois d’Assise.
Notre-Dame du Grandchamp devient un lycée Polyvalent comprenant un lycée général, un lycée technologique et un lycée professionnel.

1987 à 2002  Développement de l’enseignement supérieur, en formation initiale et en alternance. Ouverture des formations techniques et des classes préparatoires. Des travaux monumentaux ont lieu en 1993 pour accueillir les étuduiants dans de bonnes conditions.

2003 Création d'Alter Pro, unité de formation en apprentissage proposant le diplôme du CAP et du Bac professionnel, sur le site de Montigny-le-Bretonneux.

2008 De la fin du collège, aux études supérieures de niveau Master, Notre-Dame du Grandchamp accueille chaque année plus de 2000 jeunes.

2009 à 2012 Ouverture de 3 Licences en partenariat avec l'Institut Catholique de Paris et le CNAM.
Acquisition de la Villa Saint-Paul (95 rue royale), mise à disposition par l'évêché afin de répondre au besoin croissant d'espace pour les élèves et étudiants. L'accès étudiants est créé spécialement.

2014 Création du service international, accompagnant les élèves et étudiants dans leur pratique des langues, développant les certifications, les partenariats avec des écoles à l'étranger ou travaillant sur les cursus des jeunes à l'étranger.

2015 à 2017  Période de grands travaux, offrant la réhabilitation d'un bâtiment complet dédié aux classes préparatoires et permettant la restructuration ainsi que la modernisation des infrastructures scolaires et éducatives.

2018 Changement de l'identité graphique de l'établissement, qui accompagne la dynamique de croissance et de modernisation. 
Alter Pro (site de Montigny-le-Bretonneux) "fusionne" avec le lycée professionnel de Versailles et prend donc le nom de Notre-Dame du Grandchamp.