• La Conversation,

Odile Le Marois : La Section européenne anglais de l’enseignement général à Notre-Dame du Grandchamp (2/2)

Publié le 12 avril 2021 Mis à jour le 3 mai 2021
Odile Le Marois, responsable pédagogique de la section européenne anglais
Odile Le Marois, responsable pédagogique de la section européenne anglais
Date(s)

le 12 avril 2021

La semaine passée, elle nous présentait la Section internationale britannique, cette semaine, Odile Le Marois, responsable pédagogique, nous invite à découvrir la section européenne anglais de l’enseignement général. Odile Le Marois enseigne l’anglais dans le cadre de la préparation des élèves aux examens de Cambridge. Elle coordonne la section européenne anglais depuis 2012.

Odile, vous êtes chargée du pilotage de la section européenne anglais au sein du lycée général. Parlez-nous de cette voie. Quels sont ses atouts et ses particularités ?  

O. Le Marois : C’est un parcours de renforcement en anglais particulièrement poussé et d’ouverture culturelle qui est proposé dans la continuité de la section européenne anglais du collège du Sacré Cœur (collège partenaire).   
Les objectifs pédagogiques sont l’obtention de la mention européenne anglais au baccalauréat et la formation de jeunes adultes qui manieront cette langue avec aisance et correction.   
Cette section accueille environ 170 élèves sur les 3 niveaux scolaires (seconde, première et terminale), tous très motivés, travailleurs et qui obtiennent d’excellents résultats dans toutes les matières. Ce sont des francophones qui deviennent d’excellents anglicistes. Ils ont tous suivi un renforcement en anglais lorsqu’ils étaient au collège.  
En classe de seconde, ces élèves étudient jusqu’à 10 heures en anglais par semaine ; constituées de la préparation aux examens de Cambridge, de plusieurs matières en anglais et d’heures de conversation avec un assistant de langue anglaise. L’équipe pédagogique est constituée d’une dizaine de professeurs, dont certains sont anglophones natifs.  
Outre les jeunes issus de la section européenne anglais du collège du Sacré Cœur, nous accueillons une dizaine d’élèves qui n’en sont pas issus et qui ont tous déjà bénéficié d’un renforcement conséquent en anglais.

Du point de vue d’un élève, quelles sont les 3 raisons pour lesquelles la section européenne anglais du lycée général de Notre-Dame du Grandchamp fait la différence ?  

O. Le Marois : La première raison, c’est la possibilité d’étudier plusieurs matières en anglais (HG, sciences économiques et sociales, mathématiques) en seconde, ce qui est assez exceptionnel.  
La deuxième, c’est la proposition qui leur est faite de préparer les examens de Cambridge au plus haut niveau. Tous les ans une quinzaine d’entre eux valident même le C2 en anglais (niveau le plus élevé de certification de langue).  
Enfin, la participation à des échanges avec des correspondants (partenaires aux Etats-Unis et en Grande Bretagne notamment) et être membre du club de débat.  

De quoi êtes-vous la plus fière dans ce parcours ?  

O. Le Marois :  Je reste très impressionnée par le niveau d’anglais que les élèves acquièrent et par leur souhait de toujours progresser.   
Je suis fière aussi que Notre-Dame du Grandchamp, grâce à ses différentes sections européennes (anglais, allemand, et sur les pôles d’enseignement général, professionnel et technologique) participe activement au développement chez les jeunes de la conscience et de la citoyenneté européennes. A travers la connaissance fine d’une langue vivante, les jeunes peuvent participer à la construction européenne. Malgré les difficultés qu’elle rencontre, malgré le Brexit, L’Europe a des choses à dire au monde et nos élèves peuvent en être les porte-parole, en termes de démocratie, développement de l’esprit critique, d’écologie, de solidarité et de construction de la paix.  

Quels conseils souhaitez-vous transmettre aux jeunes qui souhaitent intégrer ce parcours ? Et à leurs parents ?  

O. Le Marois : Aux jeunes intéressés, je leur dirai d’appréhender l’apprentissage de la langue et de ses complexités comme un jeu, comme un puzzle à reconstituer petit à petit. Il ne s’agit pas simplement de parler anglais, mais de très bien maîtriser la langue et à travers elle d'accéder à la culture du monde anglosaxon. 
Aux parents, d’encourager leurs enfants et de les complimenter quand ils réussissent parce qu’ils le méritent. Même s'ils sont doués, rien ne vient d’un claquement de doigt ; ce sont des élèves qui travaillent beaucoup !  
 

Pour en savoir plus sur la Section européenne anglais du lycée général.

Propos recueillis par Julie Axisa le 24 mars 2021