• La Conversation,

Odile Le Marois : Découverte de la Section internationale britannique (SIB) du lycée général. (1/2)

Publié le 6 avril 2021 Mis à jour le 12 avril 2021
odile le marois
odile le marois
Date(s)

le 6 avril 2021

Au cœur de l’enseignement général de Notre-Dame du Grandchamp, rencontre avec Odile Le Marois, responsable pédagogique de la Section internationale britannique. Odile Le Marois enseigne l’anglais dans le cadre de la préparation des élèves aux examens de Cambridge. Arrivée à Grandchamp en 2011, elle coordonne la SIB et la section européenne anglais depuis 2012. Odile Le Marois est professeur au sein de la Communauté Saint-Louis (école Sainte-Marie, collège du Sacré Cœur et Notre-Dame du Grandchamp) depuis 2004.

Odile, vous êtes chargée du pilotage de la Section internationale britannique au sein du lycée général. Parlez-nous de cette voie. Quels sont ses atouts et ses particularités ?  

O. Le Marois : C’est un parcours pédagogique qui s’inscrit sur trois années et qui prépare à un diplôme très particulier : l’option internationale au baccalauréat (OIB). Il est coorganisé et co-évalué par l’Education Nationale et l’Université de Cambridge (GB) pour sa version britannique. C’est un programme bilingue et biculturel exigeant qui permet aux élèves d’acquérir un niveau d’anglais très académique et universitaire.  Nous accueillons environ 75 jeunes répartis sur les trois niveaux scolaires (seconde, première et terminale). La majorité d’entre eux sont des élèves issus du collège du Sacré Cœur ayant suivi ce parcours depuis la classe de 6e. Nous gardons toujours une dizaine de places pour des jeunes provenant de France et de partout dans le monde. Les élèves admis en SIB sont bilingues ou presque bilingues anglais-français (ayant des parents anglophones, ou ayant vécu à l’étranger…). Ils sont motivés et développent de bonnes capacités de travail.
Les matières spécifiques sont la littérature des pays anglophones et l’histoire-géographie, enseignées en anglais, par deux professeurs anglophones natifs. Cela équivaut à environ 3 heures de plus sur l’emploi du temps classique des élèves de lycée général (9 heures d'enseignements spécifiques). Autre spécificité du cursus : les méthodes pédagogiques sont biculturelles.   

Du point de vue d’un élève, quelles sont les 3 raisons pour lesquelles la section internationale britannique de Notre-Dame du Grandchamp fait la différence  ?  

O. Le Marois :  L’emploi du temps des élèves de la SIB a été pensé pour être fidèle à la devise de l’établissement « S’épanouir et réussir ». Nous avons voulu à la fois garder l’exigence particulière de ce programme, tout en préservant l'équilibre des élèves, sans les surcharger.   
C’est une section de taille réduite, ce qui permet aux élèves d’avoir une relation de travail particulièrement riche avec leurs enseignants et de développer leurs compétences aussi bien à l’écrit qu’à l’oral.  
Enfin, en rejoignant notre section, les élèves rejoignent d’abord Notre-Dame du Grandchamp. Ils bénéficient de l’accompagnement pédagogique, de l’environnement de l’établissement et de toutes les activités proposées, comme par exemple les débats MUN ou les animations pastorales et éducatives.

De quoi êtes-vous la plus fière dans ce parcours  ?  

O. Le Marois : De constater l’enthousiasme des élèves de terminale à la fin des épreuves écrites, particulièrement en littérature. La littérature leur fait peur en début de cursus, mais c’est une discipline qui est particulièrement valorisée en SIB, et à travers la littérature c’est l’âme d’une culture et l’âme des hommes qu’on explore.  
A travers la SIB, Notre-Dame du Grandchamp contribue à la formation d’humanistes, capables, je le souhaite, d’appréhender le monde complexe en émettant des arguments et des opinions nuancés. On développe chez eux une délicatesse dans l’appréhension des personnes et du monde.  
Je suis également très fière de nos enseignantes, qui sont passionnées et très professionnelles.

Quels conseils souhaitez-vous transmettre aux jeunes qui souhaitent intégrer ce parcours ? Et à leurs parents ?  

O. Le Marois : Aux parents, je dirais “Faites-nous confiance”. Pour différentes raisons, les parents des élèves de cette section sont souvent un peu inquiets, ce qui est tout à fait recevable. Mais en nous confiant leur enfant, ils peuvent être pleinement rassurés. Nous les mènerons à bon port.  
Aux élèves, j’ai envie de leur dire “Faites fructifier cette chance”. Cette chance que vous avez d’être bilingues à ce niveau-là, en étant généreux et en jouant collectif à Notre-Dame du Grandchamp, grâce notamment à la Pastorale. Vous avez plein d’opportunités de partager vos talents. 
 

Pour en savoir plus sur la Section Internationale Britannique en lycée général.

Propos recueillis par Julie Axisa le 24 mars 2021