• La Conversation,

Gabriel, Aurore et Maylis : éco-délégués à Notre-Dame du Grandchamp

Publié le 18 mai 2021 Mis à jour le 25 mai 2021
Aurore, Gabriel et Maylis : éco-délégués à Notre-Dame du Grandchamp
Aurore, Gabriel et Maylis : éco-délégués à Notre-Dame du Grandchamp
Date(s)

le 25 mai 2021

Nous avons partagé une Conversation avec Gabriel Kauffmann, Aurore Anselme et Maylis du Mesnil, élèves en Terminale, engagés comme éco-délégués depuis 2018 à Notre-Dame du Grandchamp. Ils nous disent tout sur leur mission et reviennent sur les actions mises en œuvre et les petits pas réalisés au fil du temps.


Pourquoi êtes-vous devenu éco-délégués ?

Gabriel : Je suis éco-délégué parce que j’ai la profonde conviction qu’il faut protéger notre planète qui est déjà grandement fragilisée. J’ai tout simplement envie d’agir à mon échelle, au sein de l’établissement. Préserver la planète commence par des gestes simples du quotidien : limiter notre consommation d’énergie avec l’éclairage et l’usure du matériel, limiter nos déchets organiques, notre consommation de papier...

Aurore : Je suis devenue éco-déléguée grâce au cours « La méthode des pratiques scientifiques » (MPS) dispensé avant la réforme du baccalauréat. En seconde, on a été sensibilisés à ces problématiques environnementales et informés de l’existence des éco-délégués à Grandchamp.

Maylis : En Seconde, nous avons mené un projet écologique et à la suite de cela, nos professeures nous ont encouragés à contacter les éco-délégués pour nous engager.
 

En quoi consiste votre mission ?

Gabriel : L’éco-délégué est un élève volontaire et engagé qui représente et s’adresse à toute la communauté de Notre-Dame du Grandchamp (jeunes et adultes). Son objectif est de mettre en avant la question environnementale. Notre rôle est donc de mener des projets pour sensibiliser les publics à ces questions, diminuer l'impact énergétique et améliorer la biodiversité dans l’établissement.

Pour faciliter notre travail et être plus efficaces, nous avons constitué plusieurs groupes projets :

  • [L’équipe cantine] travaille en collaboration avec la direction de l’école et la société Dupont Restauration, sur les problématiques liées à l’approvisionnement, la provenance, le bio, le gaspillage, le tri...
  • [L’équipe évènementiel] propose des animations autour de l’écologie,
  • [L’équipe communication] gère le compte Instagram @éco_délégués_ndg et fait de la veille informative sur l’écologie au sens large
  • [L’équipe gestion générale] coordonne les projets et fait le lien avec les services administratifs de l’établissement.
 

Qui peut devenir éco-délégué et comment faire ?

Gabriel : Tout le monde peut devenir éco-délégué, il suffit de le vouloir et d’être motivé pour mener des actions. Notre équipe doit être représentative de l’établissement. Nous appelons donc tous les jeunes sensibles à ces questions environnementales à nous rejoindre. Pour le moment il n’y a pas d’élection mais l’établissement y réfléchit.

Maylis : Lorsque je me suis lancée en fin de Seconde, nous étions très peu nombreux. Aujourd’hui nous sommes un peu plus d’une vingtaine. A la rentrée de septembre, nous nous sommes présentés au théâtre auprès de tous les secondes pour nous faire connaître et recruter de nouveaux représentants.
 

Quel investissement personnel cela vous demande-t-il ?

Gabriel : On essaie de se réunir régulièrement, au moins 1 fois par mois ; tout dépend des projets en cours. Avec la Covid, nos actions ont été fortement réduites. Quoi qu’il arrive, cela requiert un investissement sur son temps personnel. Pour ma part, mon engagement rejoint des convictions écologiques fortes, alors c’est un plaisir de mener nos projets et actions sur mon temps personnel quand cela s’avère nécessaire.


Quels sont les projets ou actions mis en œuvre au sein de Notre-Dame du Grandchamp ?

Gabriel : Il y a deux ans, nous avons participé, à notre échelle de lycéens, à l’élaboration du cahier des charges du futur prestataire de restauration de l’établissement. La direction du lycée a retenu certains critères qui nous tenaient à cœur : travailler des produits locaux, issus de l’agriculture biologique et introduire un menu végétarien chaque semaine. Le nouveau prestataire de restauration a démarré en septembre et nous pouvons tous bénéficier des fruits de notre travail.
Nous avons également obtenu la suppression des tickets de caisse au self des jeunes et bientôt, nous pourrons installer des poubelles de tri à la cantine.
Nous avons aussi le projet ambitieux de réaliser le bilan carbone de l’établissement...

Aurore et Maylis : Autre projet ayant abouti cette année, la prise en compte de critères éco-responsables dans le changement de la société d’entretien des locaux. Celle-ci s’est engagée à utiliser des nettoyants non polluants. Côté usages numériques et consommation d’énergie, le service informatique de l’école a installé le moteur de recherche Ecosia sur tous les ordinateurs “élèves” et nous poursuivons nos campagnes de sensibilisation sur la limitation de notre consommation d’énergie (lumières et ordinateurs).

Maylis, Aurore et Gabriel : Enfin, l’action qui nous a le plus aidés à faire avancer nos idées et souhaits a été de participer au concours « enjeux écologiques », organisé par l'APEL l’année dernière. Nous y avons présenté notre projet “Moutons et éco-tonte”. Gagner ce concours nous a permis de financer ce projet concret (5000€) avec la pose d’une clôture et d’un passage canadien pour nos moutons d’Ouessant et bientôt, l’installation de tables de pique-nique et nichoirs à oiseaux dans le parc.

Moutons_passage_canadiens_ecodelegue
Moutons_passage_canadiens_ecodelegue
Moutons_passage_canadiens_ecodelegue
Moutons_passage_canadiens_ecodelegue


Qu'est ce qui est difficile dans votre mission ? Pourquoi ?

Aurore : La première difficulté, c’est de se faire connaître et reconnaître auprès de tous. Aujourd’hui, nous avons par exemple 5 éco-délégués dans une classe et aucun dans d’autres. Peut-être que si nous organisions des élections en vue d’avoir un représentant par classe cela rendrait notre groupe plus représentatif et faciliterait nos actions et nos communications. Nous aimerions également avoir des représentants chez les étudiants pour avoir plus de poids dans nos actions et résultats.

Gabriel : Nous ne voulons pas moraliser, nous voulons que le plus grand nombre adhère aux actions de sensibilisation et les comprennent. C’est clairement grâce à une action collective, qu’on arrivera à changer nos habitudes pour un Grandchamp plus vert ! Si on avait des éco-délégués dans chaque classe, le message passerait mieux.


 

Que retirez-vous de votre expérience ?

Aurore : Ma mission d’éco-délégué m'a permis de trouver ma voie. Être éco-déléguée pendant trois ans m’a ouvert l’esprit sur mes choix d’orientation. La question environnementale m’intéresse vraiment et j’ai envie de travailler dans ce secteur. Sur ParcourSup, j’ai postulé entre autres à des écoles d’ingénieurs et des licences dirigées vers l’environnement.

Gabriel : Ces trois années m’ont permis d’acquérir différentes compétences comme la gestion de projets en équipe. J’ai également appris à m’organiser et professionnaliser mes méthodes de travail et échanges avec notamment la direction du lycée. Ce travail d’équipe m’a appris le sens du collectif et du bien commun.


 

Avez-vous un message à transmettre à l’ensemble de la communauté Grandchamp et ceux qui vous lisent à l’extérieur de l’établissement ?

Gabriel : Je pense que la planète est un cadeau aussi précieux que fragile. Il faut en prendre soin, de simples petites actions ou gestes du quotidien suffisent pour changer les choses. Notre-Dame du Grandchamp a son rôle à jouer ! Tout est une question d’habitude. Changeons nos habitudes !


Les élèves peuvent agir pour la planète à leur échelle, notamment en devenant éco-délégués !

 
Propos recueillis par Sabine Labrouste le 04 mai 2021

 

Trombinoscope des éco-délégués 2020/21

Alice HENNIAUX éco-déléguée
Alice HENNIAUX éco-déléguée
Alice HENNIAUX
Terminale 7
Alix Bignolas éco-délégué
Alix Bignolas éco-délégué
Alix BIGNOLAS
Terminale MG4
Antoine LAFROGNE éco-délégué
Antoine LAFROGNE éco-délégué
Antoine LAFROGNE
Première 5
Aurore ANSELME éco-déléguée
Aurore ANSELME éco-déléguée
Aurore ANSELME
Terminale 7
Elix CAVARZAN éco-déléguée
Elix CAVARZAN éco-déléguée
Elix CAVARZAN
Terminale 4
Gabriel KAUFFMANN éco-délégué
Gabriel KAUFFMANN éco-délégué
Gabriel KAUFFMANN
Terminale 4
Constance GUYOT éco-déléguée
Constance GUYOT éco-déléguée
Constance GUYOT
Première 7
Louis DUPONT éco-délégué
Louis DUPONT éco-délégué
Louis DUPONT
Seconde 1
Laetitia NICOLLET éco-déléguée
Laetitia NICOLLET éco-déléguée
Lætitia NICOLLET
Terminale 8
Joséphine DE METZ éco-déléguée
Joséphine DE METZ éco-déléguée
Joséphine de METZ
Terminale 1
Gwenola MONTAUT éco-déléguée
Gwenola MONTAUT éco-déléguée
Gwenola MONTAUT
Terminale 6
Mathilde CARISSAN éco-déléguée
Mathilde CARISSAN éco-déléguée
Mathilde CARISSAN
Terminale 6
Martin VERRIER éco-délégué
Martin VERRIER éco-délégué
Martin VERRIER
Terminale 5
Marguerite de BROIN éco-déléguée
Marguerite de BROIN éco-déléguée
Marguerite de BROIN
Terminale 7
Mathilde ROZÉ éco-déléguée
Mathilde ROZÉ éco-déléguée
Mathilde ROZÉ
Terminale 8
Louis ROYER éco-délégué
Louis ROYER éco-délégué
Louis ROYER
Seconde 1
Maya CHEVANCE éco-déléguée
Maya CHEVANCE éco-déléguée
Maya CHEVANCE
Première 1
Maylis du BUISSON éco-déléguée
Maylis du BUISSON éco-déléguée
Maylis du BUISSON
Terminale 8
Tatiana GAGALOWICZ éco-déléguée
Tatiana GAGALOWICZ éco-déléguée
Tatiana GAGALOWICZ
Terminale 4
Aliénor ROYER éco-déléguée
Aliénor ROYER éco-déléguée
Aliénor ROYER
 Terminale 5