• La Conversation,

Aurélie Baron responsable pédagogique de l’enseignement professionnel en apprentissage

Publié le 22 mars 2021 Mis à jour le 12 avril 2021
Aurélie Baron
Aurélie Baron
Date(s)

le 22 mars 2021

Nous avons partagé une Conversation avec Aurélie Baron, responsable pédagogique de l’enseignement professionnel en apprentissage situé à Saint-Quentin-en-Yvelines. Formatrice de vente et responsable des dispositifs d’accès à l’apprentissage depuis 2007, Aurélie occupe ses fonctions actuelles depuis 2013.

Vous êtes chargée du pilotage du CAP et du bac professionnel en apprentissage, parlez-nous de ces formations. Quels sont leurs atouts ?    

A.Baron : Les deux formations proposées au sein de site de Saint-Quentin-en-Yvelines sont deux formations professionnelles, centrées sur les métiers du commerce. Elles s’effectuent en alternance sur un rythme d’une semaine en entreprise, une semaine en cours.  
La vocation du CAP est d’insérer le jeune professionnellement, il est accessible après la 3ème ou à partir de 16 ans. Le CAP équipier polyvalent du commerce proposé à Notre-Dame du Grandchamp est axé sur des tâches courantes en unité commerciale : la réception de marchandises, la tenue des stocks, l’accueil de client et la vente.  
Le Bac professionnel Métiers du commerce et de la vente reprend les notions abordées dans le CAP et les approfondit via l’apprentissage de nouvelles compétences telles que l’animation d’un espace commercial (épreuve orale au baccalauréat) ou l’analyse commerciale (calculs de rentabilité, calcul de chiffres d’affaires provisionnel). 

Selon vous, aux yeux d’un apprenti, quelles sont les 3 raisons pour lesquelles votre structure fait la différence ?  

A.Baron : Ce qui fait notre force et la différence pour les jeunes c’est avant tout le suivi et l’accompagnement qu’on apporte à chacun de nos apprentis.  
- Nous sommes une structure à échelle humaine : une équipe de 10 formateurs, un chargé de vie scolaire et une assistante administrative pour 150 apprentis. Cela nous aide à assurer un suivi et un accompagnement individualisé auprès de nos apprentis et cela leur permet de découvrir un autre rapport à l’adulte. En effet, nous essayons de sortir de la relation professeur-apprenant pour nous rapprocher d’un relationnel de collègue à collègue qui nous permet d’échanger et de partager avec eux de manière plus directe.  
- Notre suivi individualisé se traduit sur les taux de réussite aux diplômes, ils sont excellents : 100% pour le CAP et 83% pour le bac professionnel en 2020 ce qui se situe bien au-delà des moyennes nationales.  
- La richesse du portefeuille et du réseau des chargés de placement de notre Service Relations Entreprises qui nous permet d’installer efficacement nos apprentis en entreprise. 

Selon vous quels sont les atouts de l’apprentissage avec Notre-Dame du Grandchamp ? 

A.Baron : Notre-Dame du Grandchamp est une institution reconnue au niveau de l’alternance pour et par les entreprises. L’établissement propose une réelle continuité dans l’alternance, du CAP au BAC+5. Cela signifie qu’une entreprise peut s’engager dans la durée avec nous. Nous ne comptons d’ailleurs plus le nombre d’apprentis qui ont entamé leur parcours chez nous en CAP pour aller jusqu’en BTS, Licence voire Master.  
Nous sommes également aux côtés des entreprises lorsqu’il s’agit du suivi des apprentis, notre service relations entreprises s’occupe de l’ensemble des démarches administratives et notre outil de liaison avec la famille et l’entreprise nous permet de suivre au plus près la situation de chaque apprenti et d’être hyper réactif lorsque la situation le nécessite. Par ailleurs nous effectuons au minimum une visite par an auprès de l’entreprise, pour s’assurer que tout se passe bien et que les apprentis effectuent bien des tâches en adéquation avec les formations suivies. 

De quoi êtes-vous la plus fière dans ces parcours ?     
A.Baron : Ce qui me rend la plus fière, c’est de voir que grâce à nous, grâce à nos formations et grâce aux entreprises qui les accueillent, nos apprentis arrivent à reprendre confiance en eux, en leurs capacités et veulent aller plus loin. Par exemple, certains de nos anciens apprentis sont devenus chefs d’entreprise et recrutent des apprentis chez nous ! A côté de cela, pas mal d’anciens passent nous saluer quand ils en ont l’occasion et l’un d’eux est même devenu formateur au sein de notre Unité de Formation (UFA)... Je pense que cela en dit long sur le lien privilégié que l’on tisse avec nos apprentis. 

Quels conseils souhaitez-vous transmettre aux jeunes qui souhaitent intégrer vos bacs professionnels ?
A.Baron : L’apprentissage n’est pas un choix facile, c’est une voie très exigeante. Les jeunes ont moins de temps pour faire le même programme qu’une formation en initial et doivent être bons en entreprise. A 15-16 ans, ce n’est pas évident. Je dirais donc qu’il faut bien mûrir le projet et être prêt aux concessions. Si vous vous estimez prêt, foncez, l’apprentissage est une voie vers l’excellence ! 
 
Propos recueillis par Karim Hadadi le 16 mars 2021

Vous souhaitez en savoir plus sur l'enseignement professionnel en apprentissage ? Inscrivez-vous à nos portes prochaines portes ouvertes virtuelles ou consultez la rubrique de l'enseignement professionnel en apprentissage.